ACTUALITES
COMMUNIQUE DE PRESSE

Les résultats de l’année 2015 confortent la stratégie de Capgemini

L’Amérique du Nord, premier marché de Capgemini avec l’acquisition de la société IGATE Chiffre d’affaires de 11 915 millions d’euros, en croissance de 12,7% 22% du chiffre d’affaires réalisés dans le Digital et le Cloud Taux de marge opérationnelle de 10,6% « Free cash-flow » organique de 815 millions d’euros

Paris – Réuni à Paris le 17 février 2016 sous la présidence de Paul Hermelin, le Conseil d’Administration de Cap Gemini S.A. a examiné et arrêté les comptes1 du groupe Capgemini pour l’exercice clos le 31 décembre 2015.

Pour Paul Hermelin, président-directeur général du groupe Capgemini : « L’année 2015 a marqué une nouvelle étape dans l’histoire de Capgemini avec l’acquisition d’IGATE, finalisée au 1er juillet. A l’issue de la première phase du processus d’intégration, les perspectives de synergies envisagées au moment de l’annonce de la transaction sont confirmées et la combinaison de nos offres et expertises a d’ores et déjà renforcé nos positions sur plusieurs marchés stratégiques.

Grâce à l’intégration d’IGATE et une forte croissance organique* (+7,8%), l’Amérique du Nord, qui est le premier marché mondial de notre industrie en termes de taille et d’innovation, est désormais, de loin, la première zone géographique du Groupe avec 31% du chiffre d’affaires dès le second semestre.

Par ailleurs, pierre angulaire de notre compétitivité, notre réseau mondial de centres de production rassemble désormais près de 100 000 collaborateurs, ce qui nous place dans le peloton de tête de notre industrie.

Nous réalisons en 2015 une performance supérieure aux objectifs que nous avions fixés et même relevés en cours d’année. En tenant compte de l’impact de l’intégration d’IGATE, notre chiffre d’affaires croît de 12,7% et notre marge opérationnelle progresse de 140 points de base pour atteindre 10,6%.

Enfin, le Groupe s’impose comme un partenaire de référence dans la Transformation Digitale des entreprises. Nos offres Digital et Cloud progressent de 23% en 2015, et représentent 22% de notre chiffre d’affaires. Et nous continuons d’investir en priorité dans ces domaines en 2016.»

 

CHIFFRES CLES POUR L’ANNEE 2015

(en millions d’euros)

2014

2015

Variation

Chiffre d’affaires

10 573

11 915

+12,7%

Marge opérationnelle*
en % du chiffre d’affaires

970
9,2%

1 262
10,6%

+30%
+140bp

Résultat d’exploitation
en % du chiffre d’affaires

853
8,1%

1 022
8,6%

+20%
+50bp

Résultat net, part du Groupe
Résultat de base par action (€)
Résultat normalisé par action (€)*

580
3,68
4,22

1 124
6,67
4,84

+94%
+81%
+15%

Trésorerie nette / (Endettement net)
« Free cash-flow » organique*

1 218
668

(1 767)
8152

+22%

 

Le Groupe a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 11 915 millions d'euros, en progression de 12,7% par rapport à celui de 2014. En excluant l’impact de l’évolution relative des devises du Groupe par rapport à l'euro et des variations du périmètre du Groupe, principalement l’intégration d’IGATE acquise cette année, le chiffre d'affaires est supérieur de 1,0% à celui publié en 2014. La croissance publiée atteint 13,7% au quatrième trimestre, et 0,1% % à taux de change et périmètre constants.

Les prises de commandes enregistrées en 2015 s’élèvent à 11 538 millions d’euros, à comparer à 10 978 millions d’euros enregistrés en 2014.

La marge opérationnelle s’établit à 1 262 millions d’euros, soit 10,6% du chiffre d’affaires, ce qui représente une amélioration de 140 points de base sur un an et dépasse l’objectif de 10,3% tel que relevé par le Groupe lors de la publication semestrielle de juillet 2015.

Les autres produits et charges opérationnels sont, à 240 millions d’euros, en augmentation cette année notamment du fait des charges liées à l’acquisition d’IGATE. Les frais de restructuration restent quant à eux sous un contrôle étroit à 81 millions d’euros.

Le résultat d’exploitation pour l’exercice 2015 ressort à 1 022 millions d'euros, ce qui porte la marge d'exploitation à 8,6% contre 8,1% en 2014.

Le résultat financier représente une charge de 118 millions d’euros, en hausse de 48 millions d’euros par rapport à 2014, après la prise en compte des 51 millions d’euros de frais liés à la mise en place du financement de l’acquisition d’IGATE (constitué dans un premier temps par un prêt relais avant la levée d’une dette obligataire). Au titre de l’impôt pour l’année 2015, le Groupe enregistre un produit net de 203 millions d’euros après la comptabilisation d’un profit exceptionnel, non-cash, de 476 millions d’euros suite à la réévaluation de l’actif d’impôts différés sur reports déficitaires aux Etats-Unis.

En conséquence, le résultat net part du Groupe atteint 1 124 millions d’euros pour l’année 2015, à comparer aux 580 millions d’euros enregistrés en 2014, et le bénéfice par action (non dilué) pour l’exercice 2015 est de 6,67 euros. Le résultat normalisé par action augmente de 15 % sur un an pour s’établir à 4,84 euros.

Le Groupe a généré un « free cash flow » organique de 815 millions d'euros2, en progression de 147 millions d’euros par rapport au niveau de 2014.

Le Conseil d’Administration a décidé de proposer à la prochaine Assemblée Générale du 18 mai 2016 le versement d’un dividende de 1,35 euro par action3 en 2016, en augmentation de 15 centimes par rapport à 2015.

Par ailleurs, le Conseil d’Administration a confirmé sa volonté de gérer activement la dilution et à ce titre a approuvé4 un programme pluriannuel de rachat d’actions d’un montant total de 600 millions d’euros afin de neutraliser la dilution entraînée par les programmes d’actionnariat salarié et les instruments de motivation de ses employés. Il a été décidé d’allouer 150 millions d’euros au programme de rachat d’actions en 2016.

PERSPECTIVES

Pour l’année 2016, le Groupe prévoit d’enregistrer une croissance du chiffre d’affaires à taux de change constants comprise entre 7,5% et 9,5%, d’atteindre une marge opérationnelle se situant entre 11,1% et 11,3% et de générer un « free cash-flow » organique supérieur à 850 millions d’euros. Le Groupe s’attend à un impact négatif des devises sur le chiffre d’affaires estimé à ‑2%, notamment du fait de l’appréciation de l’euro par rapport à la livre sterling et au real brésilien.

EVOLUTION DE L’ACTIVITE PAR METIERS

Le Conseil (4% du chiffre d’affaires du Groupe) tire les bénéfices de son repositionnement sur la Transformation Digitale et voit son activité progresser de 5,8% à taux de change et périmètre constants sur l’ensemble de l’année. Cette augmentation est tirée par une forte croissance en Amérique du Nord, au Royaume-Uni et dans la zone « Reste de l’Europe », avec une bonne dynamique au quatrième trimestre. La marge opérationnelle s’établit à 9,1% (contre 8,2% en 2014).

Les Services informatiques de proximité (15% du chiffre d’affaires du Groupe) enregistrent une progression de 0,3% du chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’année 2015 à taux de change et périmètre constants. La croissance enregistrée au Royaume-Uni et au Benelux permet d’absorber la baisse d’activité enregistrée dans le secteur de l’aéronautique. La marge opérationnelle progresse de 170 points de base pour atteindre 11,6% en 2015.

Les Services applicatifs (59% du chiffre d’affaires du Groupe) affichent en 2015 une croissance de 6,3% à taux de change et périmètre constants. Leur croissance est entre autres tirée par les investissements dans les offres innovantes liées au Digital et au Cloud. Sur le plan géographique, toutes les régions sont en croissance et plus particulièrement l’Amérique du Nord, le « Reste de l’Europe » ainsi que le secteur privé au Royaume-Uni. La marge opérationnelle atteint 11,9%, en progression de 130 points de base par rapport à 2014.

Les Autres services d’infogérance (22% du chiffre d’affaires du Groupe) voient leur chiffre d’affaires diminuer de 10,9% à taux de change et périmètre constants en 2015 du fait de la baisse programmée du chiffre d’affaires réalisé dans le cadre d’un très grand contrat du Groupe dans le secteur public au Royaume-Uni affectant les services d’infrastructures. La marge opérationnelle est de 9,6%, soit une hausse de 80 points de base par rapport à 2014.

EVOLUTION DE L’ACTIVITE PAR GRANDES REGIONS

La région Amérique du Nord devient, avec 28% du chiffre d’affaires du Groupe, la première zone d’activité de Capgemini grâce à une forte croissance organique et à l’acquisition d’IGATE au 1er juillet 2015. Les résultats enregistrés témoignent des nouvelles capacités du Groupe sur le premier marché mondial des services informatiques. La hausse du chiffre d’affaires de 7,8% à taux de change et périmètre constants, est de 49,1% à périmètre et taux de change courants, avec le renforcement du dollar américain par rapport à l’euro et l’acquisition d’IGATE. Tous les secteurs d’activité ont contribué à ce résultat, et en particulier celui de la distribution et des biens de consommation qui a atteint une croissance supérieure à 20% à taux de change et de périmètre constants. Ce sont les activités de Services applicatifs et de Conseil qui ont enregistré les croissances les plus fortes. La marge opérationnelle de la région en 2015 progresse de 76% sur un an. Elle représente 14,9% du chiffre d’affaires, en amélioration de 230 points de base sur un an.

Le chiffre d’affaires de la région Royaume-Uni/Irlande (18% du total du Groupe) est en recul de 13,9% à taux de change et périmètre constants (et de 2,2% en tenant compte de l’appréciation de la livre sterling par rapport à l'euro). Cette variation s’explique entièrement par la baisse programmée du chiffre d’affaires réalisé dans le cadre du contrat mentionné ci-dessus. Le secteur privé, tiré par les services financiers, la distribution et les biens de consommation a quant à lui été très dynamique, ce qui concourt à rééquilibrer le poids entre secteurs public et privé sur cette zone géographique. Le taux de marge opérationnelle, en progression de 210 points de base par rapport à 2014, s’élève à 13,4%.

La France (20% du total du Groupe) affiche un chiffre d’affaires en progression de 1,2% à périmètre constant et de 4,4% à périmètre courant sur un an. Les fortes croissances enregistrées dans les services financiers, la distribution et les biens de consommation et le secteur public ont plus que compensé les baisses enregistrées dans l’industrie. La marge opérationnelle s’inscrit en repli de 30 points de base sur un an, et représente 8,1% du chiffre d’affaires.

Le Benelux (9% du total du Groupe) marque la stabilisation de son niveau d’activité (+0,1% sur un an) après plusieurs années de recul. Ce retour à l’équilibre résulte de la fin de la contraction constatée ces dernières années dans le secteur financier. Par ailleurs, la forte croissance dans l’industrie permet d’absorber la baisse toujours marquée dans le secteur public. La marge opérationnelle est de 121 millions d’euros en 2015, ce qui représente une progression du taux de marge de 70 points de base par rapport à 2014 pour atteindre 11,2%.

La région « Reste de l’Europe » enregistre la plus forte progression sur le continent européen avec une croissance de 7,4% à taux de change et périmètre constants (et 7,5% à taux de change et périmètre courants). Cette performance est alimentée par la plupart des secteurs avec notamment une croissance à deux chiffres dans les services financiers, la distribution et les biens de consommation et le secteur de l’énergie. La part de l’activité « offshore » se développe rapidement notamment dans les pays d’Europe Centrale et du Nord. La marge opérationnelle progresse sur un an de 20% pour atteindre 9,6% du chiffre d’affaires, en progression de 100 points de base par rapport à 2014.

La région Asie-Pacifique et Amérique Latine a enregistré une croissance de 6,5% à taux de change et périmètre constants (et de 5,6% à taux de change et périmètre courants, en raison de l’évolution des devises). En Asie-Pacifique la croissance - tirée par le développement des services financiers - continue d’être solide (supérieure à 10% à taux de change et périmètre constants). En dépit d’un démarrage sur une dynamique positive, l’Amérique Latine a connu en 2015 une baisse du chiffre d’affaires à taux de change et périmètre constants qui reflète la dégradation de l’environnement économique dans cette région. Le taux de marge opérationnelle s’y établit à 4,2%, en diminution de 190 points de base.

EVOLUTION DES EFFECTIFS

Au 31 décembre 2015, l’effectif total du Groupe s’établit à 180 639 personnes, contre 143 643 à la fin de l’exercice précédent, soit une augmentation nette 26%, qui s’explique essentiellement par l’intégration des collaborateurs d’IGATE dans les effectifs au cours de l’année 2015. Le réseau mondial de centres de production du Groupe rassemble 97 301 collaborateurs (dont 86 405 en Inde), soit 54% de l’effectif total contre 47% l’an dernier.

BILAN

Au 31 décembre 2015, le Groupe dispose d’une trésorerie de 1 948 millions d’euros. Compte tenu de la dette financière de 3 811 millions d’euros, des actifs de gestion de trésorerie et des instruments dérivés, l’endettement net* du Groupe à la fin de l’exercice 2015 est de 1 767 millions d’euros contre une trésorerie nette de 1 218 millions un an plus tôt. C’est l’acquisition d’IGATE (3 961 millions de dollars américains versés, hors dette portée par IGATE) qui explique le passage au cours de l’exercice 2015 à un endettement net.

AVERTISSEMENT

Le présent communiqué de presse est susceptible de contenir des informations prospectives. Ces informations peuvent comprendre des projections, des estimations, des hypothèses, des informations concernant des projets, des objectifs, des intentions et/ou des attentes portant sur des résultats financiers futurs, des évènements, des opérations, le développement de services et de produits futurs, ainsi que des informations relatives à des performances ou à des évènements futurs. Ces informations prospectives sont généralement reconnaissables à l’emploi des termes « s’attendre à »,  « anticiper », « penser que », « avoir l’intention de », « estimer », « prévoir », « projeter », « pourrait », « devrait » ou à l’emploi de la forme négative de ces termes et à d’autres expressions de même nature. La direction de Cap Gemini considère actuellement que ces informations prospectives traduisent des attentes raisonnables ; la société alerte cependant les investisseurs sur le fait que ces informations prospectives sont soumises à des risques et  incertitudes (y compris, notamment, les risques identifiés dans le Document de Référence de Cap Gemini, disponible sur le site internet de Cap Gemini), étant donné qu’elles ont trait à des évènements futurs et dépendent des circonstances futures dont la réalisation est incertaine et qui peuvent différer de ceux anticipés, souvent difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Cap Gemini. Les résultats et les évènements réels sont susceptibles de différer significativement, de ceux qui sont exprimés, impliqués ou projetés dans les informations prospectives. Les informations prospectives ne donnent aucune garantie de réalisation d’évènements ou de résultats futurs et n’ont pas cette vocation. Cap Gemini ne prend aucun engagement de mettre à jour ou de réviser les informations prospectives sous réserve de ses obligations légales.

Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre d’instruments financiers au public et ne contient pas d’invitation ou d’incitation à investir dans des instruments financiers en France, aux Etats-Unis ou n’importe quel autre pays.

ANNEXES

La croissance organique du chiffre d’affaires est la croissance calculée à taux de change et périmètre constant. Le périmètre et les taux de changes utilisés sont ceux de l’exercice publié.

La marge opérationnelle, un des principaux indicateurs de la performance du Groupe, est la différence entre le chiffre d’affaires et les charges opérationnelles. Elle est calculée avant les « autres produits et charges opérationnels » qui comprennent les amortissements des actifs incorporels reconnus dans le cadre des regroupements d’entreprises, la charge résultant de l’étalement de la juste valeur des actions attribuées au personnel, ainsi que les charges ou produits non récurrents, notamment les dépréciations des écarts d’acquisition, les écarts d’acquisition négatifs, les plus ou moins-values de cession de sociétés consolidées ou d’activités, les charges de restructuration afférentes à des plans approuvés par les organes de direction du Groupe, les coûts d’acquisition et d’intégration des sociétés acquises par le Groupe, ainsi que les effets des réductions, des liquidations et des transferts des régimes de retraites à prestations définies.

Le résultat net normalisé correspond au résultat net (part du Groupe) corrigé des impacts des éléments reconnus en « Autres produits et charges opérationnels », net d’impôt calculé sur la base du taux effectif d’impôt. Le résultat normalisé par action est calculé comme un résultat de base par action, c'est-à-dire hors dilution.

Le « free cash-flow » organique se définit comme le flux de trésorerie lié à l’activité diminué des investissements en immobilisations incorporelles et corporelles (nets de cession) et ajusté des intérêts financiers payés et reçus.

 

EVOLUTION DE L’ACTIVITE PAR REGION

 

Chiffre daffaires

Variation par rapport à 2014

    Taux de marge opérationnelle

 

2015

(en millions d’euros)

A taux et périmètre courants

A taux et périmètre constants

2014

2015

Amérique du Nord

3 325

+49,1%

+7,8%

12,6%

14,9%

Royaume-Uni et Irlande

2 150

-2,2%

-13,9%

11,3%

13,4%

France

2 444

+4,4%

+1,2%

8,4%

8,1%

Benelux

1 078

+0,4%

+0,1%

10,5%

11,2%

Reste de l’Europe

1 988

+7,5%

+7,4%

8,6%

9,6%

Asie Pacifique et Amérique Latine

930

+5,6%

+6,5%

6,1%

4,2%

TOTAL

11 915

+12,7%

+1,0%

9,2%

10,6%

 

EVOLUTION DE L’ACTIVITE PAR METIER

 

Chiffre daffaires

Variation par rapport à 2014

    Taux de marge opérationnelle

 

2015

(en millions d’euros)

A taux et périmètre courants

A taux et périmètre constants

2014

2015

Conseil

480

+8,7%

+5,8%

8,2%

9,1%

Services informatiques de proximité

1 744

+10,6%

+0,3%

9,9%

11,6%

Services applicatifs

6 997

+19,5%

+6,3%

10,6%

11,9%

Autres services d’infogérance

2 694

-0,2%

-10,9%

8,8%

9,6%

TOTAL

11 915

+12,7%

+1,0%

9,2%

10,6%

 

COMPTE DE RESULTAT SYNTHETIQUE et marge operationnelle

(en millions d’euros)

2014

2015

Variation

Chiffre d’affaires

10 573

11 915

+12,7%

Charges opérationnelles

(9 603)

(10 653)

 

Marge opérationnelle

970

1 262

+30%

en % du chiffre d’affaires
Autres charges et produits opérationnels

9,2%
(117)

10,6%
(240)

+140bp

Résultat d’exploitation

853

1 022

+20%

en % du chiffre d’affaires
Résultat financier
Produit / (charge) d’impôts
(-) Intérêts minoritaires

8,1%
(70)
(210)
7

8,6%
(118)
203
17

+50bp

Résultat net, part du Groupe

580

1 124

+94%

 

RESULTAT NORMALISE PAR ACTION

(en millions d’euros)

2014

2015

Variation

Résultat net, part du Groupe

580

1 124

+94%

(-) Produit exceptionnel d’impôt a

0

(476)

 

Résultat net, part du Groupe - hors profit exceptionnel

580

648

+12%

Taux effectif d’impôt
(-) Autres charges et produits opérationnels, net d’impôts b

26,8%
87

30,1%
167

 

Résultat net normalisé

667

815

 

Nombre moyen pondéré d’actions ordinaires

157 855 433

168 452 917

 

Résultat normalisé par action (en euros)

4,22

4,84

+15%

a comptabilisation d’un profit exceptionnel non-cash de 476 millions d’euros suite à la réévaluation de l’actif d'impôts différés sur reports déficitaires américains

b calculé sur la base du taux effectif d’impôt

 

Variation de trésorerie et FREE CASH-FLOW ORGANIQUE

(en millions d’euros)

2014

2015

Flux de trésorerie liés à l’activité

815

1 004

Investissements (nets de cession) en immobilisations corporelles et incorporelles
Intérêts financiers nets

(142)
(5)

(179)
(10)

“Free cash-flow” organique

668

815

Autres flux de trésorerie liés aux opérations d’investissement et de financement

(225)

(1 033)

Variation de trésorerie

443

(218)

Incidence des variations des cours des devises

68

26

Trésorerie d’ouverture
Trésorerie de clôture

1 629
2 140

2 140
1 948

 

TRESORERIE NETTE

(en millions d’euros)

31/12/2014

31/12/2015

Trésorerie et équivalents de trésorerie
Découverts bancaires

2 141
(1)

1 950
(2)

Trésorerie

2 140

1 948

Actifs de gestion de trésorerie

90

116

Dettes financières à long terme
Dettes financières à court terme et découverts bancaires
(-) Découverts bancaires

(914)
(102)
1

(3 161)
(652)
2

Dettes financières, hors découverts bancaires

(1 015)

(3 811)

Instruments dérivés

3

(20)

Trésorerie nette / (endettement net)

1 218

(1 767)

 

1.Les comptes consolidés ont été audités et le rapport de certification est en cours d’émission.

2.Après le paiement de 76 millions d’euros lors de l’augmentation de la participation majoritaire du Groupe dans sa filiale brésilienne CPM Braxis.

3.Ce dividende sera mis en paiement à compter du 1er juin 2016. Conformément aux règles d’Euronext, le détachement du coupon interviendra le 30 mai 2016.

4.Sous réserve de renouvellement de l’autorisation de rachat d’actions actuellement en vigueur par l’Assemblée Générale.

*Les termes et indicateurs alternatifs de performance marqués d’un (*) sont définis et réconciliés en annexe de ce communiqué.

todo todo