ACTUALITES
IMPRESSION 3D

Salon industrie Paris 2016

Retour sur la participation de Sogeti High Tech avec Valentina Vetere (Directeur 3D Printing), dans le cadre de sa participation à la table ronde dédiée à la « Fabrication Additive »

L’impression 3D ou fabrication additive ALM - Additive Layer Manufacturing, redéfinit les codes de l’ingénierie. La création d’un objet par empilement de fines couches de matière remet en cause la manière dont les industriels conçoivent et fabriquent des produits et offre par la même occasion des bénéfices qui étaient jusque-là impossibles dans la fabrication traditionnelle.

Valentina, peut-on définir un portrait type de la pièce à basculer en fabrication additive ?

Bien sûr, cela ne dépend pas uniquement des règles de design mais aussi des domaines d’application. Le portrait robot serait :

  • une pièce qui demande beaucoup d’usinage ou qui soit complexe à produire avec des soudures de nombreuses de pièces. Le 3D Printing permet d’enlever ces soudures et ainsi rendre la pièce plus résistante et réduire les coûts de volume et de temps de production ;
  • une pièce dans laquelle on peut intégrer des fonctions de structures hydrauliques ou thermiques pour augmenter les performances et la valeur ajoutée.

Sogeti High Tech a une forte activité dans le secteur de l’Aéronautique mais est-ce que les autres secteurs industriels s’emparent de cette définition et sont capables aujourd’hui de basculer leur production traditionnelle vers la fabrication additive ?

Voici un exemple très représentatif d’évolution rapide de la fabrication et des répercussions sur le marché ; le marché américain des prothèses auditives s’est transformé à 100% en 500 jours. Et les sociétés qui n’ont pas saisi le sujet à temps ne font aujourd’hui plus partie de ce marché. Je pense donc qu’il y a des secteurs dans lesquels la transformation vers la fabrication additive peut être très efficace. Naturellement, de nombreuses sociétés dans le domaine médical ou encore dans l’outillage peuvent avoir des applications très rapides et je ne pense pas qu’il faille attendre encore 20 ans avant de voir des produits uniquement conçus en impression 3D.

Le domaine aéronautique a naturellement un vrai challenge car on peut réduire de manière substantielle la masse des matières. Lorsqu’on refait un nouveau design, on peut réduire la pièce a minima de 30% mais la plupart du temps on arrive à une réduction de masse de 70%. C’est donc vraiment un domaine porteur.

Mais Sogeti High Tech a aussi de nombreux clients dans les secteurs de l’automobile, de l’industrie ou encore de l’énergie que l’on accompagne dans cette transformation.

todo todo
CONTACT
  • Vetere Valentina
    VETERE VALENTINA
    Directeur Impression 3D
    0033476399582